[STORYDOING] : Les entreprises à mission face aux nouvelles générations

marketing

#Storydoing

Le 27 mai dernier a eu lieu le 2ème rendez-vous d’Ifop@Home saison 3. Cette émission sous forme de webinar se focalisait sur les entreprises à mission :  représentent-elles un statut win/win pour les dirigeants et les salariés ?
Une data a été révélée « 69% des cadres dirigeants affirment que le passage de votre entreprise à une entreprise à mission a un impact positif sur le recrutement de nouveaux talents », qui nous a interpelé en tant que capteur des tendances portant les nouvelles générations. Ainsi, le statut d’entreprise à Mission semble être un levier puissant pour capter les cibles jeunes.  Mais attention, soyons prudent avec cette cible exigeante, qui sait faire la part entre les intentions, les belles paroles et le tangible et sincère.

Comme le commente Bris Rocher, le groupe Rocher décide d’adopter la posture du Story Doing  “Avant de communiquer, nous privilégions les actes”.

“Les entreprises doivent passer de l’ère du storytelling au storydoing”. L’objectif : proposer des preuves sans tomber dans le “Greenwashing” ou le “Purpose washing”.

C’est pourquoi, nous avons eu envie de vous révéler une initiative qui permet aux entreprises de travailler leur marque employeur en permettant aux salariés, les plus jeunes mais aussi les plus âgés à prendre conscience que  la transition écologique est à portée de main, si chacun modifie quelque peu ses comportements, chaque jour.  L’association Ma Petite Planète a créé une application qui propose des défis écologiques qui incitent à faire des démarches responsables en équipe. Ces challenges sont utilisés par de nombreuses entreprises. Notamment celles qui souhaitent créer du lien entre les salariés sur un terrain différent de la vie quotidienne. Ainsi, Decathlon a lancé des missions ludiques grâce à cette association  pour sensibiliser les salariés à la transition écologique. Un vrai succès !

Les jeunes générations (Y et Z) n’hésitent pas à privilégier les entreprises qui luttent activement :

  1. Contre les discriminations, pour l’inclusivité
  2. Pour la protection de l’environnement

Autrement dit, des entreprises qui partagent leurs valeurs. La responsabilité sociétale des entreprises permet d’entretenir la confiance en interne et en externe.

Le Groupe Rocher fait partie de la communauté des entreprises françaises à avoir adopté le statut “d’entreprise à mission”. Avec sa marque phare Yves Rocher, le groupe a su des les années 60 s’engage sincèrement pour la planète.

Il est possible de retrouver des entreprises de secteurs très diverses, par exemple la Maif (l’assurance), Danone (l’alimentaire), Engie (l’énergie), Lea Nature (la cosmétique).

Les consommateurs ne sont pas dupes. Ils ont besoin d’actions concrètes et moins de belles paroles, de storytelling. En terme marketing, les entreprises à mission pourrait donc s’apparenter au storydoing. Il faut agir en interne avant de communiquer ses engagements, objectifs et aspirations, car les preuves sont devenues primordiales.

 

Ecouter le podcast:

[Podacst #2 – Saison 3] Entreprise à mission, un statut win/win pour les dirigeants et les salariés ? Enquête exclusive Ifop

Ekaterina Kiseleva Chef de projets

S'inscrire à notre newsletter

lire la dernière newsletter