[GenZ x MoneyMakers] : Comment les jeunes de la Génération Z gagnent de l’argent ?

[TREND] #GenZxMoneyMakers

Quid de la Génération Z : les jeunes entre 11 et 24 ans. Autrement dit, la génération née avec Internet et des business models révolutionnaires.

De nombreux jeunes, dès l’adolescence sont préoccupés et anxieux concernant le futur de leurs finances. Et la Covid-19 a amplifié ce phénomène…
En effet, les restrictions sanitaires ont engendré une baisse des petits boulots traditionnels comme les baby-sitters, vendeurs, serveurs, hôtesse d’accueil, etc.

Alors comment ces jeunes gagnent-ils de l’argent désormais ?
Tout d’abord, dans la Génération Z, on trouve de plus en plus de profils avec des âmes d’entreprenariat dès leur plus jeune âge. Grâce au digital, les adolescents sont désormais capables d’avoir entre leurs mains, les clés pour gagner des sommes considérables : le trading, l’influence, les placements de produits sur les réseaux sociaux, les jeux-vidéo, la vente d’affaires de seconde main sur Internet, sont désormais les nouveaux moyens de gérer de l’argent directement sur son mobile. Et beaucoup de jeunes s’y mettent.

La combinaison parfaite pour gagner de l’argent serait que :

  • Ce le moyen soit simple
  • Ce soit gérable de son mobile
  • Cela rapporte rapidement (quick wins): ère de l’instantanéité, les résultats doivent être immédiats et sûrs.

 

Ensuite, la génération Z a de grands rêves et voit les choses en grand. Pour ces jeunes, il devient légitime de s’intéresser au trading ou à la crypto monnaie pour faire fructifier son argent.
Par ailleurs, le Bitcoin, crypto monnaie la plus célèbre de la planète, est considéré comme un placement rentable pour 51 % des Français, un chiffre en augmentation à la suite de la crise sanitaire et économique. Et ce sont majoritairement les 18-24 (à 32 %) qui ont ou aimeraient réaliser un placement en dans les crypto monnaies.

Mais alors que font les jeunes de cet argent ?

  • L’économiser et le faire fructifier
  • Le dépenser pour se faire plaire plaisir tout simplement
  • Le donner à des causes solidaires. Effectivement, cette cible est engagée et apte à se mobiliser rapidement.

 

[PAROLES]

«On n’apprend pas à gérer son budget sur les bancs de l’école.» – Scott Gordon

Scott Gordon a fondé KARD, la première néo-banque pour les 10-18 ans, co-pilotée par les parents. Une idée à but pédagogique pour autonomiser les adolescents, les amener à prendre conscience de la valeur de l’argent et savoir le gérer.

Puisque les adolescents deviennent des consommateurs actifs, on observe un développement des néo-banques (banque sur le mobile) dédiées aux mineurs.

Et pour cause, à l’ère de l’ATAWAD et de la surconsommation, les désirs augmentent et la frustration aussi. Le rapport à l’argent des adolescents d’aujourd’hui est différent de celui des adolescents d’hier. Ils ont plus de désirs et ont besoin de les réaliser rapidement.
L’entreprise a compris les besoins et les codes de la Génération Z pour créer une banque qu’ils aiment et un rapport à l’argent plus positif.

 

[INITIATIVES]

 

Face à cette génération certes impatiente, mais dans le même temps de plus en plus autonome, de nombreuses marques offrent aux jeunes la possibilité de gagner de l’argent facilement par soi-même.

  1. StockX : plateforme de revente de streetwear

La vente de sneakers, prêt à porter et accessoires Streetwear est un phénomène de consommation. Des pièces de marques comme Suprême ou des sneakers Nike peuvent être vendues des milliers d’euros. De nombreux jeunes ont compris cet engouement et en ont fait un business. La logique : acheter des produits collectors pour les revendre un prix d’or.

C’est ce que propose StockX, considéré comme la bourse de la basket et maintenant du streetwear. Le site rachète et revend vos pièces et vous permet d’en acquérir de nouvelles. Les achats sont faits avec système d’offres et d’enchères.

Le site rassemble déjà des millions d’utilisateurs formant une grande communauté de passionnés. Tous représentent des potentiels acheteurs et vendeurs de biens.

  1. Système U : sponsor des jeunes influenceurs engagés

Tiktok est un réseau qui promet de la viralité et aussi de la célébrité pour certains jeunes qui ont maintenant la possibilité de monétiser leurs vidéos sur la plateforme ou d’être engagés ponctuellement par des marques. Les adolescents de la génération sont conscients qu’être influenceur est une source de revenu potentielle.

Les annonceurs savent dorénavant qu’il faut aller engager des jeunes influenceurs sur Instagram ou YouTube, et aussi sur Tiktok. A la suite du succès du réseau ces derniers mois, des tiktokeurs célèbres ont reçu des offres de partenariats avec de nombreuses marques. Comme par exemple Système U qui a monté une opération avec de jeunes adolescents célèbres sur le réseau social pour promouvoir une cause RSE : bien choisir ses œufs.

  1. Shopify : e-commerce accessible à tous

Permettre à n’importe qui de créer son site marchand, c’est le défi que c’était lancé Shopify. En effet, créer une marque doit devenir facile et surtout ergonomique. Shopify permet d’adopter les codes graphiques sur son site e-commerce. Une opportunité pour les marques de s’implanter sur ce genre de plateforme et aussi pour les adolescents qui ont envie de monter leur business.

C’est par exemple le cas de nombreux jeunes adeptes du dropshipping (les produits vont directement du fournisseur aux clients, sans nécessité de gérer le stock).

  1. Robinhood : l’expérience d’investissement gamifié

L’entreprise américaine Robinhood a capté le désir des jeunes de gagner de l’argent et leur intérêt massif concernant les investissements financiers.  L’application, gratuite permet de jouer au trader sur son téléphone ! Une utilisation facile et attractive qui démocratise le boursicotage de façon ludique. D’ailleurs, dans sa dernière communication lors du Superbowl, l’application s’est positionnée comme accessible à tous avec une signature forte “We are all investors”, autrement dit, “Nous sommes tous des investisseurs”.

De plus, qui dit jeu sur smartphone dit aussi dépendance, donc risque de gagner ou perdre davantage….

 

Alors, gagner de l’argent aussi facilement ? Opportunité ou danger ?

 

Intéressé(e)? Plusieurs de nos outils sont adaptés à l’exploration de ce sujet : cahiers de tendances, benchmarking, ethno videos, observation influenceurs, etc., découvrez-les en cliquant ci-dessous ou contactez-nous!

 

OUTILS

Ekaterina Kiseleva Chef de projets

S'inscrire à notre newsletter

lire la dernière newsletter