[Flash Trend Tour] : Le Printemps du Goût  – Paris 9 ème

gramms-epicerie-printemps

Le Printemps du Goût et son marché dans le ciel complètent l’archipel de Food Hall parisiens comme POD, récemment ouvert par le BHV Marais. InCapsule by Ifop a pour habitude de vous livrer son rapport d’étonnement des trend tours français et internationaux qu’elle conduit notamment dans le domaine de la nourriture et vous livre quelques-unes des inspirations à retenir. 

C’est au septième étage du Printemps de l’Homme que se trouve le Printemps du Goût. La déambulation se fait au fil des corners de marques plus ou moins récentes comme Lomi (café), Le Palais des Thés, La Maison du Chocolat, Balme (Truffe), Byzance (Caviar), ou Juicerie, qui proposent des stands avec espaces de vente et de restauration pour valoriser leur savoir-faire. Des rayons de produits d’épicerie fine sont également installés, s’y retrouve une sélection sûre de marques gourmet type Conserves Apert, Aix&terra, Mazet, Oscar, ou encore Millat mais peu de produits spécifiques.

323115-le-printemps-du-gout-17

 

Des animations discrètes

S’il est un marqueur incontournable pour la mise en avant des certains produits, c’est la distinction de ceux qui sont d’origine respectable, naturelle ou écologique. Quelques îlots encore timides (un mange-debout et un animateur), proposent des produits à la dégustation, quand l’affluence à l’étage permet aux visiteurs de les voir et d’y accéder. Cependant la part belle est faite au côté Cave avec un espace de dégustation au comptoir (payant) par Le Repaire de Bacchus qui permet de partager une coupe de champagne ou d’autres spiritueux et d’admirer un merchandising de bouteilles très attractif (beaucoup de transparence, de camaïeux de couleurs et une lumière tamisée).

A cela s’ajoute un service intéressant : celui d’epicery.com, l’acteur parisien de livraison de produits frais des commerçants de quartier, qui propose de livrer gratuitement, à partir de 20 euros d’achat, toute commande réalisée au Printemps du Goût, histoire que cette balade gourmet puisse se prolonger à domicile ou au bureau.

 

Le cadeau : un levier pour l’épicerie fine
IMG_7342IMG_7347

Le cadeau représente une motivation clé pour l’achat de produits gourmets, le Printemps du goût semble en avoir pris conscience. Il faut noter la présence d’une zone dédiée aux cadeaux à la segmentation originale, qui peut inspirer différentes bourses pour différentes occasions. Le concept est décliné en rayon selon quatre grandes familles : des coffrets « Maison du Bon » (de 36 à 69€), des malles de pique-nique en osier (géantes) garnies terre ou mer (165 et 193€), des paniers signés « Printemps du Goût » au design très authentique (70€) ou encore les box « Moichef» (56€) pour réaliser des recettes de chefs à la maison. Ces rayons garnis de coffrets occupent sur l’étage une place relativement importante, juste à côté  d’une sélection de livres gourmands. Une conseillère est présente dans cette zone pour accompagner ces achats et proposer ses services pour des compositions de coffrets sur mesure. A observer les visiteurs, cette zone interpelle et invite à se projeter sur de potentiels idées cadeaux.

Le marché dans le ciel

PRINTEMPS-DU-GOUT-8-me-R-tage-espaces-restauration-MANUELBOUGOT_referenceplan printemps du goûtEnfin, au huitième étage, « Le marché dans le ciel » prend son sens. L’espace est organisé en place de marché et de grands noms de la restauration et de la pâtisserie y sont présents, comme Gontran Cherrier – Artisan Boulanger, Christophe Michalak – champion du monde de pâtisserie, Laurent Dubois – MOF fromager affineur, Akrame Benallal  – chef étoilé, etc. Une salle de restauration commune s’y trouve ainsi que des comptoirs de produits frais : poissons, viandes, fruits, légumes. Le minimalisme est à l’honneur dans la décoration plutôt sobre et scandinave. Néanmoins, la présentation des produits frais est également minimaliste : les quantités et profondeurs de gamme sont limitées. Le choix du concept de marché trouve ici ses limites : la générosité est attendue. D’autres food hall savent conjuguer exception et générosité. Cette étage reste cependant celui du « Coup de cœur », tant par la vue qu’il propose grâce à sa terrasse filante panoramique sur laquelle on peut d’ailleurs se restaurer, que par les suggestions de mets gastronomiques à y déguster (sur place ou à emporter). C’est bien vu pour s’assurer de beaux clichés repris sur les réseaux sociaux.

Il est important de noter que le Printemps du goût s’engage en soutenant le mouvement « Manger Citoyen » (manger-citoyen.org) en partenariat avec le Collège Culinaire de France et organise des petits déjeuners débats pour comprendre ce que le « bien manger » signifie. Le Printemps du goût a créé tout un univers autour de la nourriture : de sa confection, à sa dégustation en passant par son apprentissage philosophique.

 

Isabelle

Envie de creuser le concept ? Organisons ensemble un trend tour pour vos équipes !

Equipe InCapsule

S'inscrire à notre newsletter

lire la dernière newsletter