[DIY] Consommation Responsable ? Frugale ?

[TREND] DIY : Responsable ? Frugal ?

Près d’un Français sur deux a pratiqué une activité de DIY (peinture, bricolage, poterie, création de produits de soins, scrapbooking etc.) pendant le confinement.

La tendance du « Faire soi-même » : Do It My Self, existe depuis plusieurs années et attirait principalement de jeunes adolescentes avec une motivation majeure : le loisir. Création de décoration, vêtements, cosmétique, accessoires, jouets… Tout y passe.

Aujourd’hui, le DIY prend une tout autre ampleur. Il devient non seulement un mode de consommation, mais aussi une source de revenus pour des auto entrepreneurs en herbe.
La surconsommation est pointée du doigt, les consommateurs souhaitent consommer moins et mieux et revenir à l’essentiel, savoir ce qui se trouve dans leurs produits tout en faisant des économies. Le DIY permet de savoir ce qu’il y a dans le produit et comment il est produit.

Dans le secteur de l’hygiène et de la beauté, les Françaises tout particulièrement, confectionnent de plus en plus leurs produits. En achetant les ingrédients de leurs cosmétiques ou produits d’entretien pour les créer et les personnaliser selon leurs besoins.

De nombreuses enseignes s’adaptent à la tendance et vendent ces ingrédients bruts. En effet, celles-ci activent la fibre responsable de chacun mais ont tout même besoin d’être marketing oriented : large choix, autonomie d’achat, promotions, produits d’appels et prix bien pensés.

Les besoins « essentiels » de certaines consommatrices sont souvent dépassés par ces motivations plus frugales. Il suffit de les observer dans ces nouveaux temples du DIY, elles y sont euphoriques, et parfois surconsommatrices. Certaines influenceuses et youtubeuses spécialistes du sujet commencent même à se poser des questions et à vouloir arrêter cette consommation oisive qui s’éloigne de leurs valeurs.

 

[PAROLES]

“A passion for DIY swept the nation” en français Une passion pour le DIT emporte la nation”

Voici l’affirmation du groupe DIY anglais B&Q. L’ensemble des enseignes de bricolage, décoration et jardinage telles que Castorama ou Mano Mano en France ont vu leur chiffre d’affaire augmenter pendant le confinement.

La raison est très simple : tout le monde avait plus de temps de faire des travaux chez soi.

Selon une étude de l’Observatoire des Perspectives Utopiques, la moitié des français adhèrent au fait que les activités domestiques (faire soi-même : cuisine, bricolage, jardinage, réparation, entretien…) prennent une part importante du temps disponible.

Certains y voit une occupation d’autre une nouvelle façon de consommer beaucoup plus rentable et responsable.

 

[INITIATIVES] 📍

Le DIY est un marché à conquérir. Beaucoup de marques ont compris le potentiel de ce business du faire soi-même et ont crée des concepts et services dédiés à cette tendance.

 

#1 ✅ ENTREPEUNARIAT & TUTORIELS EN LIVE : I MAKE fondé par Elodie Abécassis qui a fait de sa passion du DIY son métier avec pour mot d’ordre « tout faire soi-même ».

De la décoration à la couture, en passant par les cosmétiques ou les produits ménagers, I MAKE propose tous les outils et ingrédients nécessaires pour se lancer dans le DIY, avec des produits bruts à bas prix vendus à l’unité.

Pour accompagner de A à Z les visiteurs, la marque leur suggère des inspirations et des tutoriels. Et ce n’est pas tout, chaque mois Elodie et son équipe anime en live un atelier sur son Instagram. Un principe pour fidéliser sa communauté.

 

#2 ✅ KIT & CHALENGE TIKTOK : Levi’s a lancé son nouveau produit, un kit de « tie and dye ». Le client y trouvera tous les outils et accessoires pour customiser lui-même son denim.

Pour promouvoir ce nouveau kit, Levi’s a choisi la plateforme Tik Tok. Le tout promu par des influenceurs créant leur propre t-shirt sous forme d’un challenge #LevisTailorShop.

TikTok est la plateforme montante du tutoriel. Son système de vidéo est simple, rapide et ludique. Les utilisateurs s’y essaient facilement et cela permet de générer de l’UGC (User Generated Content) pour la marque. En effet, le #DIY a plus de 50 milliards de vues sur la plateforme.

 

#3 ✅ CONSOMMATION DIY & RESPONSABILITÉ : La youtubeuse beauté et marketing La Petite Gaby est une grande adepte du Do It Yourself. Depuis plusieurs années la jeune femme présente des recettes et conseils pour avoir une belle peau tout en étant responsable. Son fournisseur fétiche, Aroma-Zone, le géant de la vente d’ingrédients cosmétiques bruts.

Pourtant, dans sa vidéo « J’AI FAIT DU GÂCHIS & SURCONSOMMÉ», la jeune fille explique qu’elle diminue sa consommation dans cette enseigne qui selon elle, pousserait à acheter trop et des produits non nécessaires et donc finalement à gâcher.

Reste aux marques de trouver l’équilibre entre responsabilité et business.

 

 

 

Pour continuer la lecture :

[Skin Mood] : Quand la créativité trouve un nouveau terrain de jeux

Ekaterina Kiseleva Chef de projets

S'inscrire à notre newsletter

lire la dernière newsletter